Catégories

Qu’est ce que la laine feutrée et la laine cardée ?

par | Mar 17, 2021 | 0 commentaires

Si je te dis laine, tu connais. Tu la trouves dans les magasins sous forme de pelotes.

Je te parle toujours de la laine feutrée et de la laine cardée. Mais, est ce que tu sais ce que c’est et comment elle est produite et quelle est son utilisation ?

Avant d’être une pelote, elle a subit de nombreux traitements (Tri, lavage, cardage et filage ou feutrage)

Je te parle ici de ma façon d’utiliser la laine. C’est une technique ancestrale qui permet d’avoir un produit écoresponsable.
Mes chapeaux sont tous fabriqués de la même manière avec de la laine provenant directement du mouton. C’est le fait de travailler la matière du début de sa production jusqu’à sa valorisation qui me plait. J’obtiens ainsi un produit unique qui permet une mode éthique.

Le mouton

La laine est produite par le mouton. C’est son poils. Elle protège le mouton de l’humidité, du froid comme du chaud.

Au début de l’été, en plaine ou au début de l’hiver en montagne, les moutons sont tondus pour récupérer cette matière. Souvent, elle est jetée car pas assez noble. C’est souvent le cas pour les races à viande.
En plaine, on les tond au début de l’été car ça laisse le temps à la laine de repousser avant les pluies, le froid et avant les grosses chaleurs.
En montagne, on les tond avant de rentrer dans la bergerie pour passer l’hiver à l’abri et au chaud. Ca leur permet, d’avoir un peu de laine qui a repoussée avant de remonter dans les alpages.

La laine de mouton pousse en continue. Si on leur laissait la laine sur le dos, ils auraient vite un gros poids de laine sur eux. On a trouvé récemment en Australie un mouton sauvage avec plus de 35 kg de laine sur le dos. Il n’avait pas été tondu depuis 5 ans. Le record est une toison de 41 kg.

Les moutons de mon amie sont de la race Suffolk qui est une race à viande. les moutons d’Evelyne lui nettoient la propriété.
J’utilise de la race Ouessant et de la race Mérinos que j’achète.
Prochainement, je pense récupérer de la laine de mouton noire du Velay qui est aussi une race à viande.

La laine

Longtemps, la laine a été jetée (surtout celle des moutons élevés pour leur viande ou leur lait) car peu rentable pour être valoriser..

De plus en plus, on la récupère pour la transformer comme autrefois, car on est revenu à une période de recyclage.

Pendant longtemps, cette laine a été utilisée dans nos maisons pour les matelas, les coussins et pour la laine d’une certaine qualité pour nos vêtements. Puis elle a été abandonné au profit du synthétique. La valorisation de cette belle matière revient à la mode. Elle est de plus en plus utilisée pour l’isolation des maisons, des voitures. 

La façon la plus simple de valoriser la laine est de l’utiliser sous forme de fils que l’on tricote ou crochète mais aussi que l’on tisse.
Chacun a le souvenir d’une mamie qui tricote. Cette façon d’utiliser la laine est de plus en plus courante. Malheureusement, les pelotes que l’on rencontrent généralement contiennent une grande quantité de fibres synthétiques.

La laine, contrairement à la fibre synthétique évite l’électricité statique. C’est un isolant thermique qui protège aussi bien du chaud que du froid contrairement aux fibres acryliques. Elle est écoresponsable car elle est recyclable et compostable. De plus, la laine n’accroche pas la poussière ni les poils des animaux. 

Préparation

Pour faire les chapeaux en laine et les autres accessoires, j’utilise la laine brute que mon amie me donne à la fin du printemps après la tonte de ses moutons. Je les mélange avec celles que j’ai acheté.

Les fibres de la laine brute sont triées. Je jette au compost les parties très sales souvent pleines de crottes.
Ces déchets sont souvent récupérés par les oiseaux ou les souris pour faire leur nid.

Ensuite, je lave la laine pour la dégraisser. Je garde un peu de suint car je la trouve plus facile à travailler à la main par la suite. Si besoin, je la teint avec de la teinture spéciale pour fibres protéinées au vinaigre blanc. A la sortie du lavage, la laine est enchevêtrée et il faut lui redonner du gonflant. C’est pour cela que je l’écharpille à la cardeuse à balancier.

La laine cardée

Pour faire les chapeaux en laine et les autres accessoires, j’utilise la laine brute que mon amie me donne à la fin du printemps après la tonte de ses moutons. Je les mélange avec celles que j’ai acheté.

Une fois sèche, les toisons sont passées une première fois à la cardeuse à matelas.

La cardeuse à matelas est une machine ancienne à balancier.
Je me souviens dans les années 1960. Le matelassier passait au bas des immeubles pour annoncer sa venue. Les personnes lui descendaient les matelas. Il les vidait et passait la laine dans la cardeuse pour lui redonner le gonflant. Après avoir fermer le matelas, les gens reprenaient leur bien. Les plus sales étaient emportés dans le fourgon.

Après lui avoir redonné le gonflant, je la passe plusieurs fois à la cardeuse à rouleaux avec 3 rouleaux de tailles différentes afin de les peigner et de les mettre dans le même sens.

Pour retirer, les fibres de la cardeuse à rouleaux, j’utilise un pic ou un aiguille à tricoter rigide. La laine que l’on retire du rouleau, s’ appelle une nappe.

Les 3 rouleaux que j’utilisent ont les pics plus ou moins serré selon le modèle. Je vais du plus écarté au plus serré.

L’opération de cardage est lente mais elle permet de retirer une grande partie des déchets restant encore dans les nappes de laine.

Maintenant, ce que nous avons c’est de la laine cardée ou laine peignée.

La laine cardée est une laine débarrassée de ces impuretés et peignée. On la trouve souvent sous la forme de pelotes plus ou moins grosses dans les magasins de loisirs créatifs pour être feutrée à l’aiguille. Elle est toute douce. On a tendance à vouloir la toucher ce qui n’est pas une bonne idée car à l’usage, c’est comme ça qu’on la feutre.

Le feutrage

Pour feutrer la laine à l’eau, je détache des bandes de la nappe pour la poser délicatement en plusieurs épaisseurs en croisant les fibres. C’est une partie longue et fastidieuse mais aussi intéressante car c’est à ce moment que se crée l’objet.

Une fois que l’épaisseur de laine est bonne, j’arrose la laine avec de l’eau chaude savonneuse. j’aplatis bien les fibres afin de chasser tout l’air se trouvant dans le travail.

Le travail est ensuite roulé délicatement soit dans du bambou, soit entre des feuilles de plastiques à bulles. Personnellement, j’utilise les 2 méthodes.

Le rouleau ainsi formé est roulé dans tous les sens une bonne centaine de fois.

Après vérifié que le travail de feutrage commence, la pièce à feutrer est ensuite frottée, tapée durant de longues minutes pour que les fibres s’agglomèrent correctement et ne se détachent plus.

Une fois, le feutrage terminé, le cône de laine est rincé et mis à sécher.

Il m’arrive de le faire sécher sur une forme directement mais souvent , je le sèche à plat.
Je reviens ensuite dessus pour le passer à la vapeur et le former comme un feutre industriel sur une forme à chapeaux de modiste.

 Il existe deux autres méthodes de feutrage utilisées dans le loisir créatif.

 Le feutrage à sec

Le feutrage à sec avec des aiguilles spéciales.

On pique dans la laine avec des aiguilles équipées de petits harpons. Il existe plusieurs dimensions d’aiguilles selon les étapes de votre travail. Chaque fois que l’aiguille pénètre dans la laine, elle entraîne la matière qui entremêle les fibres entre elles. Plus on piquette, plus le feutrage devient dense. On peut lui donner la forme que l’on veut. Cette méthode est utilisée pour créer de petits personnages ou de petits objets de décoration ou pour inclure de la laine dans de la feutrine et dessiner des tableaux. J’utilise cette méthode pour créer des petits personnages que je rajoute en décor sur mes chapeaux.

Il existe une méthode qui consiste à tricoter lâchement un modèle de tricots, de chaussons ou autres objets avec du fil 100 % laine.
Une fois la pièce terminée, elle est passée à la machine à laver pour la faire feutrer comme si c’était un accident de lessive. 
Je n’ai jamais essayé et je ne connais donc pas le résultat.

La laine feutrée est donc le résultat de ces manipulations .

La feutrine

La feutrine est un procédé industriel qui consiste à feutrer des nappes de laine industriellement pour obtenir un tissu.
La feutrine est utilisée dans les loisirs créatifs comme un tissu. Elle se coud ou se colle. Elle existe en plusieurs épaisseurs et plusieurs dimensions.

La laine feutrée peut être utilisée comme la feutrine.

Vous aimerez aussi 
Quelque chose à me dire sur cet article ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec*

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This
preloader